lundi 2 janvier 2017

Céramiques

Univers de ruines



Fragment d’archéologie imaginaire, chaque œuvre est composé en grès,  et inclus des bris de sculpture humaine en résine, des débris de porcelaine mobiles, des clous rouillés… site minuscule de fouille et de ruines.
Ces sculptures sont telles les « still life » en peinture, les « natures mortes », porteuses d’une réflexion sur la fragilité humaine. Évocatrices du gouffre du temps, des catastrophes de l’histoire, des spectres majestueux du passé… elles témoignent  aussi de la fragilité des civilisations avec une mélancolie passagère.
(22 cm x 22 cm x 22 cm, environ)

Traversées

toiles 100 x 82